La marche rouge

Trente ans après les terribles émeutes de 1720, quand les bandouliers de la Régence enlevaient des jeunes gens, et des enfants, pour les envoyer au Mississippi, ça recommence. Des policiers, payés à la pièce, arrêtent des jeunes gens qui traînent -ou qui déambulent -, des enfants qui mendient, qui jouent,  ou qui simplement rentrent de l’école. La population commence par ne pas y croire. Bientôt elle va comprendre et se soulever. Ce sera la plus grande explosion de violence parisienne entre la Fronde et la Révolution.


Épisode 3 : les enlèvements du faubourg Saint-Germain

Dans le quartier du Mont Parnasse, des enfants jouent tranquillement à la marelle en sortant du catéchisme… A la foire St-Germain, des gamins s’amusent à regarder passer des bœufs pour l’abattoir… Un jeune garçon de treize ans rend service sa mère lingère en allant lui chercher du linge. Saisis par surprise et jetés dans des carrosses, ces enfants vont être menés en prison sans qu’aucune raison valable ne leur ait été donnée pour leur enlèvement.

Leurs parents se mettent en chasse pour les récupérer.

Pour en savoir plus :

EPISODE 1 : cliquez ici
EPISODE 2 : cliquez ici

 

Share.

About Author

Marion Sigaut est bourguignonne. Née en 1950, elle a commencé à publier en 1989. Au début ses livres sont des récits autobiographiques (Le Petit Coco, Les Deux Cœurs du monde, du kibboutz à l’Intifada, Russes errants sans terre promise) qui racontent notamment sa rencontre avec Israéliens et Palestiniens. Puis, sa connaissance de la réalité israélo-palestinienne l’amène à publier quelques livres de commande auprès des éditions de l’Atelier. D’abord Libres femmes de Palestine et Mansour Kardosh, un juste à Nazareth, puis La Terre promise aux Sud-Africains. En 2001 elle reprend ses études d’Histoire, et commence à publier sur le sujet.

Comments are closed.