Venez vous former en Histoire avec Égalité et Réconciliation

Comment le pain du peuple, objet de toute les soins des pouvoirs publics depuis la nuit des temps est-il devenu une simple source d’enrichissement ?

Dans la France chrétienne, le pain du peuple était l’objet de tout le soin des autorités au nom du bien commun, et une surveillance rigoureuse interdisait de faire du profit sur les subsistances.
Le XVIIIe siècle a vu l’émergence, puis le triomphe d’un nouveau paradigme : c’est de la recherche individuelle du profit qu’émerge le bien commun. Laissez faire, laissez passer : le mouvement des Lumières, opposé à l’obscurantisme chrétien, va renverser les valeurs et totalement libéraliser le commerce des subsistances.

En six séances de deux heures, venez vous former à l’Histoire.


Inscriptions:

Pour Paris, le Pain du peuple :
https://www.egaliteetreconciliation.fr/IMG/png/Fiche_Sigaut_Paris_1240x1754px.png

A Lyon, reprise du cours « L’Histoire par les procès » donné à Paris en 2018-2019 :

https://www.egaliteetreconciliation.fr/IMG/png/Fiche_Sigaut_Lyon_1240x1754px.png

Share.

About Author

Marion Sigaut est bourguignonne. Née en 1950, elle a commencé à publier en 1989. Au début ses livres sont des récits autobiographiques (Le Petit Coco, Les Deux Cœurs du monde, du kibboutz à l’Intifada, Russes errants sans terre promise) qui racontent notamment sa rencontre avec Israéliens et Palestiniens. Puis, sa connaissance de la réalité israélo-palestinienne l’amène à publier quelques livres de commande auprès des éditions de l’Atelier. D’abord Libres femmes de Palestine et Mansour Kardosh, un juste à Nazareth, puis La Terre promise aux Sud-Africains. En 2001 elle reprend ses études d’Histoire, et commence à publier sur le sujet.

Comments are closed.