Les violences de la prise de la Bastille

 

 

Dès le 9 juillet 1789 le duc d’Orléans organise la chute de la royauté en réunissant chez lui cent députés franc-maçons.

Le chômage et le prix du pain mettent à sa disposition 10 000 hommes n’ayant plus rien à perdre.

On fait croire que le roi s’apprête à égorger la population parisienne. On appelle aux armes.

 

 

Partager sur :

Infos de l'auteur

Marion Sigaut

Les commentaires sont fermés.